Passage du Gois : l’incontournable sortie en famille

Venez prendre un grand bol d’air en famille au passage du Gois pendant les vacances de février.

Une curiosité qui attire les foules

Route submersible et mythique reliant le continent à l’Île de Noirmoutier, la chaussée pavée du Gois est praticable uniquement à marée basse. C’est toute la magie de cette attraction insolite qui se révèle deux fois par jour. Les pêcheurs à pied ou simples badauds se pressent alors pour fouiller le sol marin et profiter du panorama.

Du haut des balises emblématiques, construites pour servir de refuge aux imprudents et autres distraits, la vue est imprenable sur la baie de Bourgneuf. Quand vient l’heure de la montée des eaux, on ne se lasse pas de ce spectacle inoubliable au terme duquel le Gois disparaîtra sous 1,3 à 4 mètres d’eau…jusqu’à la prochaine basse mer.

Fiez-vous aux panneaux implantés aux deux extrémités de la voie. Il est généralement possible de traverser le Gois 1h30 avant la basse mer et jusqu’à 1h30 après. Pour préparer votre venue, consultez les horaires de marées.

Photographie © Stéphane Grossin

Un bon coin pour la pêche à pied

Le Passage du Gois fait partie des zones autorisées pour pratiquer la pêche à pied toute l’année. Il est possible de pêcher sur place des palourdes, des bigorneaux et des coques. Quelques règles sont tout de même à respecter (tailles minimales et quantités maximales autorisées) :

  • Moules – 4 cm & 5 kg
  • Huîtres sauvages – 5 cm & 5 kg
  • Bigorneaux – 3 kg (à cueillir sur les rochers)
  • Palourdes – 3,5 cm & 3kg
  • Coques – 2,7 cm & 4 kg
  • Pétoncles – 4 cm & 2 kg (à débusquer dans le sable)
  • Crevettes grises – 3 cm (à attraper à l’épuisette)

La griffe non grillagée à mains (3 dents maximum) et le couteau de pêche à palourde sont à utiliser pour la pêche à pied.